Coeur de l'islam, le soufisme est une école de sagesse et d'humanisme spirituel qui prend sa source et son énergie dans le prophète Muhammad, lequel définissait le musulman comme « celui qui ne fait pas de mal à autrui, ni par l’acte, ni par la parole ».

 

La tradition soufie, forte d’un patrimoine de quatorze siècles vivifié à chaque époque, invite au Bel Agir (ihsân), au respect de la vie et à la miséricorde universelle (Rahma). Elle enseigne à la fois la responsabilité individuelle, la solidarité entre les humains et le respect de tous les règnes de la création.

 

Voie d'éveil, le soufisme a pour vocation d'éduquer la conscience humaine. "Aimer pour autrui ce que l'on aime pour soi-même": cet enseignement du Prophète s'inscrit dans la sagesse universelle présente depuis l'aube de l'humanité.

"Le soufisme n'est pas une idéologie, n'est pas une connaissance en tant que telle. C'est comme un parfum." Cheikh Bentounes

 

"Le soufisme est une nourriture spirituelle destinée à éveiller la conscience humaine. Il repose sur des valeurs humanistes et universelles comme la fraternité, l’altruisme et la générosité. Il nous rappelle que le sens de la pratique religieuse est d’abord un remède pour l’homme malade. Prier, méditer, chanter, c’est la thérapie de l’âme. Dans le soufisme, on ne trouve ni juridisme, ni dogmatisme, ni littéralisme. Le soufisme considère que personne n’a le monopole de la vérité. Il y a autant de chemins que d’êtres humains sur la terre. La diversité religieuse est une richesse. L’autre est mon miroir, il m’est nécessaire."

 

Cheikh Bentounes, Interview dans Le Temps, 7 octobre 2010

  • Twitter - Bentounes
  • YouTube - Bentounes

Fondation ADLANIA

14, rue de la Corraterie, CH-1204 Genève  I  +41 79 540 14 04

info@fondation-adlania.ch

© 2018  Cheikh Bentounes   I   iSwissWeb