Des projets pour l’introduction du vivre ensemble dans les programmes scolaires

Algérie Presse Service

09 Dec 2018

ORAN - Des projets "sont envisageables" pour l'introduction du concept du vivre ensemble dans les programmes scolaires, a indiqué dimanche à Oran, le cheikh de la zaouia alaouia, Khaled Bentounes, initiateur du concept "Vivre ensemble dans la paix" inscrit comme Journée internationale à l’ONU le 16 mai de chaque année.

"La paix est l’essence même de l’Islam et nous devons puiser de cette essence pour répandre la paix et la tolérance" (cheikh Bentounes)

"Nous travaillons sur les possibilités d’introduire le concept du vivre ensemble dans les programmes scolaires", a souligné cheikh Bentounes lors d'une conférence sur "la culture du vivre en ensemble : enjeux et perspectives", au Centre de recherche en anthropologie sociale et culturelle (CRASC).

En outre, il a fait savoir que l’association "Djanatu El Arif" qu'il a fondée a signé une convention avec le CRASC pour étudier les différents moyens d’introduire la culture du vivre ensemble dans l’éducation et l’enseignement des enfants.

Au sujet de projets, dans ce sens, avec le ministère de l’Education nationale, cheikh Bentounes a déclaré avoir rencontré la ministre et "nous avons déjà fait un premier travail en marge de la 70ème conférence des mathématiques et du vivre ensemble qui s’était tenue en juillet à Mostaganem et qui avait reçu 108 inspecteurs généraux de l’éducation représentant les 48 wilayas".

Commentant la cérémonie à Oran de béatification des 19 religieux catholiques morts en Algérie au cours de la décennie noire, le cheikh de la zaouia alaouia a souligné que cet événement est "une preuve de l’ouverture de l’Algérie, capable de vivre en paix avec les autres".

S’agissant des perspectives du concept du vivre ensemble, cheikh Khaled Bentounes a estimé voir au-delà de l’adoption d’une journée du vivre ensemble par les Nations unies à l’initiative de l’Algérie, expliquant par là que "l’adoption d’une journée pour célébrer la paix et le vivre ensemble n’est pas un objectif en soi".

Soulignant que "cette journée ne doit pas être seulement un évènement, mais un avènement de la paix et du vivre ensemble", le chekh de la zaouia alaouia a ajouté "nous devons travailler à répandre cette culture dans la société, à commencer par la maternelle".

Début des cérémonies de béatification de 19 religieux catholiques à oran

Liberté - Algérie

07 Dec 2018

C’est la première fois qu’un tel événement de l’Église catholique se déroule dans un pays musulman.


C’est un message fort et important qu’a voulu lancer le ministre des Affaires religieuses, Mohamed Aïssa, hier, alors qu’il se trouvait sur l’esplanade de Notre-Dame de Santa Cruz, surplombant la ville d’Oran, aux côtés du cardinal Angelo Becciu, préfet de la congrégation pour la cause des Saints et représentant personnel du Pape, à l’occasion des cérémonies de béatification des 19 religieux catholiques assassinés durant la décennie noire.
Devant un parterre d’invités, comme les évêques d’Algérie, pour le début des cérémonies officielles, dont la plus importante se tiendra aujourd’hui en la chapelle de Santa Cruz,  le ministre des Affaires religieuses tiendra à dire, s’agissant de cet événement organisé par les autorités algériennes en collaboration avec l’Église catholique d’Algérie, que l’Algérie est “un pays pluriel, cette Algérie qui défend le vivre-ensemble (nom donné à l’esplanade de l’église de Santa Cruz), la cohabitation et la cohésion, et cela montre aussi que l’Algérie est un pays de droit respectant la liberté de culte, et où la liberté de conscience est garantie par la Constitution”. Le ministre évoquera cet événement avec également l’hommage qui sera rendu aux 114 imams assassinés par les terroristes dans les années 90, coïncidant avec le 22e anniversaire  de la concorde civile, et de lancer une mise en garde : “Ceux qui ne respectent pas les lois de la République, la République ne les respectera pas.”
Et d’ajouter que la religion est “un catalyseur qui nous unit, nous réunit, que l’on soit musulmans ou non musulmans”. Des propos qui viendront aussi renforcer les déclarations du cardinal Angelo Becciu, arrivé hier après-midi. Que ce soit au salon d’honneur de l’aéroport Ahmed-Ben Bella ou sur l’esplanade de Notre-Dame de Santa Cruz, le cardinal soulignera l’importance du vivre-ensemble, rappelant que les
19 religieux catholiques avaient fait don de leur vie pour avoir voulu rester auprès des Algériens durant la décennie noire. “C’est aussi le message de la béatification de demain (aujourd’hui, ndlr), les 19 religieux ont choisi leur vie en restant ici, en donnant leur vie pour les autres, c’est un modèle pour nous tous”, dira-t-il. Le ministre des Affaires religieuses, voulant répliquer aux critiques s’agissant de cette béatification, a expliqué que c’est “une initiative de l’Algérie et je suis fier qu’elle émane de l’Église catholique d’Algérie, et de son évêque de nationalité algérienne”.
Il faut dire, en effet, que c’est la première fois qu’un tel événement de l’Église catholique se déroule dans un pays musulman. Une manière, tout un symbole, de les rattacher à l’Algérie, puisque cela avait été leur choix de vivre avec les Algériens et avec leur foi. Aujourd’hui, la cérémonie de béatification de ces 19 religieux catholiques, dont l'évêque d'Oran, Mgr Pierre Claverie, les
7 moines de Tibhirine et les autres religieuses et religieux, tous assassinés durant la période du terrorisme, se fera en présence de nombreux invités, notamment un membre de la famille royale de Belgique, le secrétaire d’État français aux Affaires européennes et étrangères, les représentants de l’Église catholique et les familles des 19 moines. Côté algérien, il est attendu la présence du ministre des Affaires religieuses et celui des Affaires étrangères.


D. LOUKIL

Le vivre-ensemble, un objectif mondial

Interview du Cheikh Bentounes, Emission Babel

30 Jun 2018

ll y a 4 ans, le cheikh Khaled Bentounes a eu une idée un peu folle: instaurer une journée internationale du vivre-ensemble en paix. Le 8 décembre 2017, les Etats membres de lʹONU votaient à lʹunanimité lʹinstauration de cette journée qui se célèbre désormais le 16 mai. Rencontre avec un utopiste réaliste, le leader spirituel de la voie soufie alâwiyya, qui se bat pour que lʹon apprenne à vivre lʹun avec lʹautre, et non lʹun contre lʹautre.


Un sujet signé Catherine Erard

Journée Internationale du vivre ensemble en paix: 16 mai

Message du Président de la République

14 May 2018

Chères citoyennes, Chers citoyens, Aujourd'hui l'Algérie, à l'unisson avec le reste du monde, célèbre, pour la première fois, la "Journée Internationale du vivre ensemble en paix". Dans notre pays, cette célébration prend une dimension toute particulière pour plusieurs raisons.

 

Tout d'abord, c'est parce que l’Assemblée Générale des Nations Unies a proclamé le 8 décembre dernier cette journée du vivre ensemble en paix, grâce à l’initiative de l’Association Internationale Soufie Alawiyya, l’ONG présidée par le Cheikh Khaled Bentounes, avec le soutien de son pays l’Algérie.

Cette proclamation traduit la reconnaissance, par la communauté internationale, des efforts consentis patiemment et avec succès par notre pays en faveur de la promotion de la culture de la paix, du dialogue, du respect mutuel et de la tolérance entre ses propres citoyens.

Vivre ensemble en paix: une occasion pour perpétuer les valeurs de tolérance et de réconciliation

Algérie Presse Service

14 May 2018

MOSTAGANEM - Le cheikh de la tariqa Alaouiya et président de l’association internationale du soufisme, Khaled Bentounès a affirmé que la journée mondiale du vivre ensemble en paix représente une occasion pour perpétuer les valeurs de tolérance et de réconciliation prônées par le président de la République et choisies par le peuple algérien.

Khaled Bentounes a souligné, dans un entretien à l’APS, que la date du 16 mai est une "occasion pour se recueillir à la mémoire des victimes de la tragédie nationale et des chouhada du pays et méditer sur le moyen choisi par la société algérienne à travers la politique du président de la République,  Abdelaziz Bouteflika prônant la culture de la paix".

Pour M. Bentounès, la journée mondiale du vivre ensemble en paix constituera un nouveau départ pour le renforcement de la culture de la paix dans la société en inculquant les valeurs de base dans les écoles, les universités et en promouvant le rôle de la tariqa Alaouiya, dans plusieurs wilayas du pays, dans la formation de l’enfant au Vivre ensemble et à l’ouverture sur  autrui dans le respect mutuel.

La "Journée internationale du vivre ensemble en paix" se déroulera le 16 mai

RTS, Emission Tout un Monde

14 May 2018

La "Journée internationale du vivre ensemble en paix" a été promulguée par l’Assemblée générale de l'ONU à l'unanimité des 193 Etats membres. Elle se déroulera mercredi 16 mai. Le cheikh soufi Khaled Bentounes est à l'origine de cette initiative.

Le Cheikh Khaled Bentounès, leader spirituel de la Tarika Alawiyya, et président d'honneur de l'Association internationale soufie Alawiyya (AISA), et initiateur de la "Journée Internationale du Vivre Ensemble en Paix" (JIVEP), lance, à travers un nouvel ouvrage, un plaidoyer pour le Vivre-Ensemble.

Le Cheikh Khaled Bentounès, leader spirituel de la Tarika Alawiyya, et président d'honneur de l'Association internationale soufie Alawiyya (AISA), et initiateur de la "Journée Internationale du Vivre Ensemble en Paix" (JIVEP), lance, à travers un nouvel ouvrage, un plaidoyer pour le Vivre-Ensemble.

10 May 2018

Ecrit en collaboration avec Bruno Solt, publié dès aujourd'hui le 9 mai 2018 aux Editions Jouvence, ce nouveau livre du Cheikh Khaled Bentounès, "Islam et Occident, Plaidoyer pour le Vivre-Ensemble", déconstruit certaines idées reçues à propos de l'Islam et offre un éclairage pour "Vivre Ensemble en Paix" dans la société en s'appuyant sur les valeurs humaines. La paix, devenue sous la plume du maitre soufi, réalité incontournable, doit être un moyen de transformer nos consciences pour humaniser et harmoniser le monde. 

Bonjour d'Algérie du 5.5.2018 Canal Algérie

Interview du Cheikh Bentounes

05 May 2019

La paix a une valeur inestimable. Comment allons-nous construire cette société du Vivre Ensemble en Paix ? Comment concevoir un monde où le Vivre Ensemble et la Culture de Paix deviennent la base pour la société ?

Canada : Le prix "Lys international du Vivre-ensemble en Paix" décerné au Cheikh Khaled Bentounes

Algérie 1

01 May 2018

Le premier prix "Lys International du Vivre-ensemble en Paix" , décerné sous les auspices du «Grand Prix Mosaïque», et qui est parrainé par la Banque nationale du Canada, a couronné, cette fin du mois d’avril 2018, le Cheikh Khaled Bentounes, le chef spirituel de la confrérie Alawiyya dont le siège est à Mostaganem.

Oran a enfanté la Journée Internationale du Vivre Ensemble en Paix

JCA, Journalistes Citoyens Algérie

30 Apr 2018

En effet, le 08 décembre 2017 a été proclamé « Journée Internationale du Vivre Ensemble en Paix » par l’ONU sur proposition de l’Algérie.

C’est à Oran en  2014 lors d’un congrès féminin organisé à Oran par la fondation Méditerranéenne du Développement Durable (Djanatu Al-Arif) que l’idée à germé pour militer pour la paix dans le monde.

1 / 2

Please reload

  • Twitter - Bentounes
  • YouTube - Bentounes

Fondation ADLANIA

14, rue de la Corraterie, CH-1204 Genève  I  +41 79 540 14 04

info@fondation-adlania.ch

© 2018  Cheikh Bentounes   I   iSwissWeb